Home

9911% de TOUT OU 99% de RIEN

Ils étaient le 99% et ils s’appelaient
Depuis toujours : Les Rois de Rien.
Un titre donné parce qu’ils possédaient
Depuis toujours : Aucune terre : Aucun biens.
Où qu’ils aillent : Ces itinérants d’une faim –
Avide – occupant tout le territoire de leurs pensées,
Animant des pieds, un à un, sur un chemin sans fin;
Ils étaient las de traîner ce boulet enchainé à leur dignité.

Aucuns beuglements venant répondre aux gémissements,
Aux cris, pleurs et même le silence meurtri de leurs enfants.
Dans leur sol, le soleil avait sculpté leur statu-t profondément.
Sécheresse d’espoir, les rires descendants s’évaporant plus vite
Que la dernière pluie ruisselante sur leurs joues dures et cuites
Où le futur se lit dans leurs rides, furtivement et éternellement.

Ils étaient le 1% et ils s’appelaient
Pour toujours : Les Rois de Tout.
Un titre approprié puisqu’ils possédaient
Pour toujours : Sauf le peuple : Presque tout.
Quoi qu’ils fassent : Ces cultivés d’une abondance –
Avare – encombrant la province de leurs pensées,
Animant une fausse gaieté pesante ; une conscience
Tranquille étant illusoire et impossible à acheter.

Aujourd’hui, peine et douleur ne peuvent plus être ignorées.
Notes du désespoir s’élevant pour créer une dissonance
Avec la symphonie des joyeux divertissements et l’insouciance
De tous ces toasts pétillants que le 1% porte à l’exubérance.
Aujourd’hui, les Rois de Tout durent reconnaître l’existence
De leur contrepartie en leur demandant : « Que voulez-vous ? »
« Nous voulons votre aide car trop grande est notre nécessité. »
« Les temps sont durs pour nous aussi » répondirent les Rois de Tout.

Les Rois de Rien tendirent la main. Intimes de la charité;
Connaissance de la souffrance, ils étaient prêts à la partager.
Ils demandèrent « Comment pouvons-nous vous aider ? »
Ne sachant pas qu’ainsi, ils offraient leur dignité.

Les Rois de Tout voyant qu’ils pouvaient gagner cette paix ;
Conscience tranquille qui jusqu’ici s’était toujours éludée
Prirent l’opportunité de résoudre leur dilemme à tout jamais
Et répondirent : « Nous acceptons votre offre de générosité.
Abandonner votre titre et soyez maintenant satisfait
De ne plus être, depuis toujours et pour toujours :                      Rien. »

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s